Pour la protéine native on utilise le lait liquide directement et non pas des résidus de l’industrie fromagère pour obtenir une protéine de la plus haute qualité et qui a subit le moins de transformation possible :
– Traitement à basse température : pour ne pas abîmer la protéine et les éléments bioactifs du lait
– Pas d’ajout d’enzymes : pas de dénaturation de la protéine
– Pas de produits chimiques : la protéine conserve toutes ses qualités !

Étapes de fabrication d’une protéine native

L’utilisation d’un procédé de filtration à basse température nous donne une protéine en poudre avec une valeur nutritive bien supérieure à la la protéine fromagère, qui implique dans sa fabrication des éléments artificiels qui vont dénaturer la protéine, et un traitement à chaud qui lui aussi va la dégrader ! Parmi ces éléments, on peut trouver de la présure, en général d’origine animale (de veau) qui est une enzyme servant à faire cailler le lait.

Et cette dénaturation casse les protéines et dégrade l’aminogramme ! Le résultat ? Certains acides aminés voient leur teneur fortement réduite et la valeur biologique de la protéine baisse ! Cette valeur est essentielle : c’est elle qui va définir l’efficacité de la protéine : plus elle est élevée, mieux c’est !

Si elle diminue, cela signifie aussi que la protéine est moins efficace.

La majorité des protéines fromagères sont de plus produites à partir du gouda ou du cheddar. Ces fromages sont de couleur jaune / orange, et cette couleur va se retrouver dans les résidus qui sont utilisés ensuite pour la protéine fromagère. Le problème ? Les vendeurs veulent des protéines blanches … donc pour la reblanchir, il faut lui faire subir à nouveau un procédé chimique : à base de peroxyde de benzoyle, comme pour décolorer les cheveux !

On est de plus en plus loin d’un produit naturel … et encore plus du lait initial ! Cela donne encore une nouvelle dénaturation, sans compter les résidus pouvant subsister au final dans la protéine !

Avec une native on évite tout ça : pas de dénaturation et AUCUN produit chimique !

Les autres avantages de la protéine native :

La protéine n’est pas dégradée, mais ce n’est pas tout ! Ce produit filtré donc riche en substances protéiques solubles, appelées micros-fractions indigènes. Celles-ci comprennent l’alpha lactalbumine, bêta-lactoglobuline, glycomacropeptide, les immunoglobulines, l’albumine sérique, la lactoferrine, la lactoperoxydase.

Ces éléments ont des fonctions utiles pour le corps, comme le soutien du système immunitaire et de modulation, antioxydant et la protection des propriétés cellulaires, antibactérienne, les fonctions antimicrobiennes …

Ce n’est donc pas que de la protéine !

Pourquoi il y a tant de fromagères ?

Malgré tous les avantages de la native, de nombreuses marques s’obstinent à ne vendre que de la protéine fromagère. Pourquoi ? C’est assez simple : nous l’avons dit plus haut :
– Elles sont produites avec les résidus issus de la fabrication du fromage
– C’est donc une matière première qui ne coûte pas cher !

Cela permet soit de vendre une protéine vraiment pas chère, soit de faire une belle marge … au choix !

Attention !

Ne vous faites pas avoir par les marques qui essayent de jouer sur les mots pour vous faire croire que la protéine est native. Et apprenez à lire les étiquettes. Voici 3 exemples fréquents :

– « Protéine issue du lait »  : ça ne veut rien dire, et c’est ce qu’on retrouve le plus souvent. Ça ne veut pas dire que c’est issu directement de lait liquide ! Par transition, tous les produits laitiers quel que soit leur niveau sont issus du lait à la base.

– « Lait issu de vaches de pâturage » : c’est effectivement très bien pour la qualité du lait ! Mais si le lait est utilisé pour faire du fromage avant de faire de la protéine, elle n’est pas native et sera dégradée !

– « Whey protéine (lait) » : le lait noté en gras ne veut pas dire là non plus que c’est natif, mais juste que c’est issu du lait à moment donné et surtout : c’est la notation obligatoire pour les allergènes contenus dans un produit.

Laisser un commentaire